UE INITIATION À LA CRITIQUE LITTÉRAIRE

Les critiques d’obédience formaliste sont nées dans la première moitié du XXe siècle, en réaction aux critiques historique et sociologique auxquelles elle reprochait leur dérive extrinsèque de la transitivité littéraire en lui opposant la littérarité en tant que valeur intrinsèque du texte.

L’initiative critique formaliste prend sa source en Réussie, dès 1914, son objet est la littérarité, son but l’application technique et systématique des théories linguistiques à l’étude des textes littéraires.

L’appellation « formaliste » a été attribuée à ces chercheurs par ceux-là mêmes que méprisait Roman Ossipovitch Jakobson par l’étiquète d’« historiens de la littérature », et qui réagissaient à leur tour par cette appellation qui condamne la pratique critique uniquement centrée sur la matière du texte.

Mais ceux-ci n’y voient aucun mépris, au contraire ils s’en vantent et l’endossent comme le biais métonymique de leur pratique propre et de leur nom de groupe.

Objet du cours:Critique formaliste

Objectif général : Faire connaître la culture critique formaliste

Objectif spécifique 1 : Faire un bref historique de la critique littéraire

Objectif spécifique 2 : Distinguer les tendances critiques formalistes;

Objectif spécifique 3 : Faire acquérir quelques compétences critiques pouvant s’exercer sur les caractères intergénériques des textes.

 Plan du cours

Titre 1– Bref exposé du champ critique

Titre 2-Des critiques formalistes ou formelles

Titre 3– Exercice électif des faits génériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *